03 juillet 2007

L'aspirant habite Javel : Grand jeu d'été




SOURIEZ, VOUS ÊTES FILMÉ


Je viens d'installer un petit compteur automatique.
A partir de dorénavant, je peux savoir qui vous êtes, quand vous avez le bon goût de visiter La Mie des Veaux : couleur des yeux et des chaussettes, profondeur des bonnets, origine sociale jusqu'à trois générations et préférences culinaires.
On n'arrête pas le progrès. J'en vois un qui ne sourit pas ? Ce sera dit.

GRAND CONCOURS DE CONTREPET

En ce début d'été, je vous propose un grand jeu doté d'UN nombreux prix.

Premier prix : un livre sur cet exercice raffiné qu'est la contrepèterie.
Deuxième prix et suivants : mon admiration sans borne et les félicitations du jury.

L'épreuve : Fabriquer des contrepets sur cette proposition : LA MIE DES VEAUX.

Certains d'entre vous m'ont déjà fait parvenir leurs premières trouvailles.
Mais ce n'est pas aussi facile que ça en a l'air et beaucoup d'approximation a présidé à leur ponte.
C'est pourquoi je vous propose un petit rappel des règles, en m'inspirant (de mémoire) d'un ouvrage déjà ancien de Luc Etienne, "L'Art du contrepet" (Livre de Poche).

1. UNE PETITE FRITE NAGEAIT DANS SON GRAND BOCK
Le jeu consiste à permuter des SONS de la proposition de manière à donner un nouveau sens aux mots de la tribu.
Exemple faciles et connus : MAMMOUTH ÉCRASE LES PRIX ou TU ME BROUILLES L'ÉCOUTE.
Un simple permutation du son I et du son OU du premier donne : MAMIE ÉCRASE LES PROUTS. Hahaha. Le deuxième exemple est du même tonneau.

2. LA PETITE NONNE AIME LES GRANDS BŒUFS
En principe, il y a toujours un contenu un peu "tabou", coquin.
Pour ce jeu, oubliez cette règle : NOUS PASSERONS SOUS SILENCE (comprenne qui peut).

3. C'est le SON qui compte et non l'orthographe, mais la phrase trouvée doit retomber sur ses pieds : tous les sons d'origine doivent s'y retrouver.
Vous aviez sans doute remarqué que LA MIE DES VEAUX est déjà en soi une contrepèterie pour LA VIE DES MOTS.
L, V, D, M, A, I, Ê (ou É, soyons cool), O (fermé ou ouvert, on n'est décidément pas chien).

4. Envoyez vos réponses soit par les commentaires, en cliquant "Commentaires" (je les garderai pour moi) soit par courriel perso, pour ceux qui me connaissent dans le civil. Vous avez jusqu'au 1er septembre et après, on en fera profiter tout le monde.

5. Comme j'ai de l'avance, il y a un handicap : aucune de vos propositions ne doit se trouver dans le petit poème qui suit.

Bonne ponte !


LA VIE DES MOTS

Ma vie ? Eh ! Dôle :
Maud y lavait
Yves Ohm l'aida
(valet maudit !
— l'homme a des vits
hauts, mais valides)
Oh, l'âme est vide
Vos lits ? dames : ehhh !

Mauve Hallyday,
Vos mi ? des la !
Va, dos limé
L'aide à vomi
(vomi d'Ella)
Là, mis Dave, oh !
Oh, l'âme est vide
Ovide est mal.

Emma vit l'Aude
Homais, Vidal
L'eau vit des mâts
L'eau m'évida
Mado l'est, vide
Molle et diva :
Oh, l'âme est vide
Mauvais Dali.

Oh l'âme est vide
Va, lis : mes dos !
Villa des maux
Là, vis ? Démo !

Ma ville est d'eau
Vélo d'ami
Ma vie d'elle, oh !
L'âme est dive eau.

Lammy Daewo

1 commentaire:

  1. Tu as pensé à faire ta déclaration à la CNIL ?

    RépondreSupprimer

A vous de jouer !