13 juillet 2006

L'Affaire du Coup de boule : Où est l'Homme ?

Je crains d'avoir été mal compris lors de ma dernière chronique ("J'ai trop les nerfs"), citant avec ironie le geste de Zidane et le commentaire de Nanar.
Scandalisé par le coup de boule qui ressemblait à un suicide en direct, j'ai d'abord considéré qu'à ce niveau de professionnalisme, il était tout bonnement impardonnable.
Et puis, comme tout le monde, j'en ai appris les circonstances, la provocation inacceptable de Matterazzi (qui d'ailleurs semble assez rompu à ce genre d'exercice, mais il n'est pas le seul nous dit-on). Or, les paroles peuvent tuer… Sur un court de tennis, ça ne serait sans doute pas passé inaperçu mais là, avec tout ce monde qui fait rien qu'à crier,… pas entendu pas pris !
Et puis quand même vraiment Zizou est un mec sympa, et ses explications ce soir sur Canal + étaient intelligentes et pondérées. Quand on tient un génie du foutchebôl, on prend le bonhomme avec.
C'est humain, donc. Comme dit Nanar : "une réaction d'homme".
Ah oui ?
"Nique ta mère" ou "Ta soeur est une pute", on entend ça dans une cour de récré. Si tu réponds à ce genre de provoc naze, c'est vraiment que tu joues toi aussi dans la cour de récré. "Une réaction de gamin" ?
Un "psy du sport" (qui en profitait pour essayer de placer ses stages anti-stress) proposait sur iTélé de travailler sur "l'intelligence émotionnelle" des sportifs.
C'est pas si sommaire que ça en a l'air. On est étonné qu'à ce niveau nos joueurs soient encore dupes de ce genre de provoc à la gomme ! D'un côté comme de l'autre d'ailleurs — c'est tout aussi crétin du côté du provocateur…
C'est peut-être parce que ce sont de grands artistes, et à ce titre entiers, engagés, réactifs…
C'est plus seulement la vidéo qu'il va falloir sur les stades de foutchebôl (j'adore cette prononciation !), c'est des micros spéciaux, des canons à son !

Où est l'Homme ?

4 commentaires:

  1. Analyse pertinente, cher Lammy Daivo. On n' pas fini d'entendre parler de cette histoire, la morale en étant que le coup de boule est un droit si "on me traite". Et les grands gagnants, comme toujours dans le monde du foutte, sont encore les sponsors qui ont misé sur Zizou, dont l'image grimpe encore plus que s'il n'avait été "que" champion du monde...

    RépondreSupprimer
  2. ... Petite précision curieusement absente des concerts de louanges sur zizou : 6 millions d'euros annuels par le foot, 9 millions d'euros annuels par la pub.
    Bon Lammy, faut augmenter la taille de la case, y'a pas assez de place pour écrire!

    RépondreSupprimer
  3. Here are some links that I believe will be interested

    RépondreSupprimer
  4. Interesting site. Useful information. Bookmarked.
    »

    RépondreSupprimer

A vous de jouer !