18 mai 2011

La curée






















Le peuple a faim : qu'on lui jette un cadavre !


Le Roi fera l'affaire : regardez-le donc les traits tirés, honteux sans doute, mais il ne l'a pas volé !

Notre justice est la même pour tous. Tel un serial-killer, il sera au plus tôt mis hors d'état de nuire, et dans de terribles conditions de détention. Comme les autres !

Et au menu, comme les autres : pâté de veau et nouilles chinoises !


N'oubliez pas la VRAIE victime présumée. Et les militantes dévouées de se précipiter dans la brèche.

Et les journalistes sommés de faire leur examen de conscience : Pourquoi n'ont-il rien dit ? ON SAVAIT !

Les procès d'intention pleuvent. Les philosophes modernes y vont de leur petite chanson : la vie privée influe sur la vie publique !

C'est fou ce qu'il y a comme philosophes, de nos jours ; Taddéi sur France 3 en trouve à la pelle chaque jour.

Daniel Schneidermann est formel : DSK était "lourdingue". La preuve, il envoyait des mails aux femmes pour les draguer. Il était donc normal qu'il se viandât, avec ce qu'on sait des sensibilités anglo-saxonnes. Ils sont pointilleux, ces gens-là.


Et nous voilà proprement dans la SIDÉRATION.

On pense d'abord au complot, comme tout le monde, mais voilà qu'au fil des jours, comme on n'entend que les voix de l'accusation, les doutes s'accumulent…

Et si… ?

Quel con ! Pas lui !

Quel con s'il n'a pas su se retenir ! La pulsion plus forte que la raison ? Dans ce cas, c'est pathologique, mais presque…

Ou bien on tente l'explication psychanalytique : une attitude soudain suicidaire, sous la pression insupportable de la contrainte politique ? (Voir ici l'excellent article de Serge Hefez sur le site du Monde)

Une liaison adultérine qui tourne mal, et dans ce cas, bien malin qui démêlera le vrai entre le rapport consenti et l'agression sessuelle ?


Je n'avais aucune sympathie particulière pour ce représentant de la gauche de droite, mais depuis que je vois et entends les donneurs de leçons a posteriori, les sonneurs de cloche, les grenouilles et les béats devant l'amerlocaine justice égale-pour-tous (tu parles Charles) qui trouvent qu'après tout, le "Perp walk"* c'est une tradition là-bas, comme l'excision en Afrique…

J'ai presque de l'empathie pour l'accusé. On reconnaîtra bien là mon goût de la contradiction. Enfin jusqu'à plus ample informé.


Heureusement ! Heureusement que la droite de gouvernement se porte bien : elle a un bébé dans le ventre ! Ça c'est propre au moins (deuxième info hier soir sur France 2 !)

Et puis grâce à DSK, Fukushima n'est plus radio-actif (on apprend juste que les trois réacteurs s'étaient mis à fondre dès le tremblement de terre !)

Plus de morts en Libye,

Plus de questions en Tunisie ni en Egypte,

Plus d'oligarchie chez Poutine.


Quant aux socialistes : Hollande fera bien l'affaire. En moins charismatique. Quoique maigre.


Portez-vous bien.


* Perp walk : nouvelle expression tendance. Ça consiste à montrer les accusés présumés (perpetrator = auteur) dans une position humiliante pasque ça fait plus mieux dans les médias étazuniens.





Que lui fîtes-vous après cette délation ?




6 commentaires:

  1. Bravo pour ce commentaire d'une grande justesse, l'un des plus pertinents
    que j'aie lu sur cette affaire, et que je vais faire suivre très largement.

    RépondreSupprimer
  2. Salut J,

    Si on se dit que tout ceci est bien réel, alors soit il est innocent et il s'en remettra, même et surtout après avoir été humilié (être passé par là sera une force opposable aux marquis de la politique), soit il est coupable et sa peine sera bien plus grande que ce qu'il a connu.

    amitiés

    F.

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'aimais bien dsk et j'aurais voté des deux mains pour lui
    là j'ai du faire mon deuil de lui comme candidat car quoiqu'il se passe c'est foutu pour les élections. dur dur
    pour le reste, le lynchage de qui que ce soit est sinistre.

    En attendant je veux voter socialiste mais ça sera de l'ordre de la raison et du rejet du petit . Parce que 5 ans encore c'est insupportable

    patrick

    RépondreSupprimer
  4. Il y a quelques mois, à un copain, je disais mes craintes qu'il n'aille pas au bout, le cul le suivait, juste derrière lui.

    Mais de là à exploser en plein v(i)ol, dur.

    Nous attendions l'avis de l'incontournable, mais pertinent Serge Hefez (encore un que j'ai vu, 3 ou 4 fois)

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/18/une-mysterieuse-autodestruction_1523840_3232.html


    Tu as raison, le mot du moi(s), SIDERATION

    sidération (n.f.)
    1.(médecine) état de mort apparente à la suite d'un choc émotionnel.

    sidération
    1.Anéantissement brusque des fonctions vitales (par électrocution, action de la foudre, hémorragie cérébrale, etc.). Ce phénomène était attribué autrefois à l'influence des astres, d'où son nom.

    synonymes : anéantissement, dépression, langueur

    Selon Le Littré : Terme d'astrologie. Influence subite attribuée à un astre, sur la vie ou la santé d'une personne.

    Pour DSK, la lune, peut-être et son croisement avec VENUS

    Je commence vraiment à détester les journalistes, on savait, il suffisait de lire entre les lignes. Le faux cultisme dans sa grandeur.

    PS: lors de notre séjour à New York, grâce à un ami nous avions pu bénéficier (à un tarif défiant toute mauvaise interprétation sur mes dépenses sidérantes) d'une grande chambre dans cet hôtel : La vue sur Times Square et ses les panneaux publicitaires est sublime.

    Une prémonition, certaines chambres donnaient sur les locaux de LEHMANS BROTHERS…

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. « Je n'avais aucune sympathie particulière pour ce représentant de la gauche de droite, mais depuis que je vois et entends les donneurs de leçons a posteriori, les sonneurs de cloche, les grenouilles et les béats devant l'amerlocaine justice égale-pour-tous (tu parles Charles) qui trouvent qu'après tout, le "Perp walk"* c'est une tradition là-bas, comme l'excision en Afrique… J'ai presque de l'empathie pour l'accusé. »

    Ça a l'air d'être une tendance sadique chez les Étazuniens, – reprenant une habitude séculaire d'humiliation des vaincus – que de présenter les ennemis en position humiliante. Que l'on pense à Saddam Hussein, hirsute et en slip, à DSK menotté. Et puis tout ce qu'on nous a dit (et pas dit) sur Abou Grahid, Guantanamo ...

    RépondreSupprimer

A vous de jouer !