14 mars 2006

Plus de grippe aviaire !



Merci les étudiants diants-diants ! Depuis que vous utilisez des extincteurs, PPD-JADAS ne nous parle plus de grippe aviaire ! Attention quand même de ne pas trop effrayer le bourgeois : votre noble cause peut encore se retourner contre vous.
Les grands médias, après nous avoir vendu Le Pen en 2002, Outreau et ses notables pédophiles, puis la grippe aviaire (bien plus intéressante que la grippe ordinaire, qui fait pourtant des milliers de fois plus de victimes), puis le petit génie de 15 ans qui-a-découvert-une-comète (info totalement bidon), et qui sont en train de faire une pub superbe à l'antisémitisme, redécouvrent le débat politique ! S'il est un peu spectaculaire, bien entendu. Faut qu'ça brûle ou qu'ça castagne, sinon c'est pas vendeur.
Pourtant, je ne connais pas une corporation plus honnête que celle des journalistes. Des grands médias en particulier. Ces gens-là sont les premiers à se remettre en question. Toujours après coup, il est vrai, mais ne soyons pas bégueules, y a des débats sur France-Inter : "les médias en font-ils trop ?" Vous connaissez un conducteur de métro qui se remette en question à ce point-là ? Un grand patron d'industrie ?
Malheureusement pour eux, il ne se passe plus grand chose dans le monde. Plaignons, plaignons les Pères Ubu de la nouvelle. Chaque jour, sur TF1, France 2, France Inter, Europe 1 et RTL, on n'a plus que trois ou quatre titres, et partout les mêmes évidemment : deux faits divers, un chicungunya et un scandale financier, passons à la météo.
Ces gens-là lisent trop les journaux du matin.
Coup de chance, ça se passe toujours en France. Ouf. Sauf les catastrophes. Ouf. Ah si : l'autre jour il y a eu une coulée de neige sur une route de montagne.

Le monde va bien, je vous dis.

3 commentaires:

  1. Certaines vaches n'en diraient pas autant, surtout celles qui roulent en limousine, et qui ne se préocupent guères de la grippe aviaire!!
    Autant vous dire qu'à cette heure, elles se font tranquillement roussir au soleil, juste pour donner à leurs teints ce qu'ils faut pour rester belles rousses...
    au plâteau de milles vaches, au plateau des milles rousses!!

    Une blonde

    RépondreSupprimer
  2. Un peu plus de sexe dans tout ça ne ferait pas de mal à l'ami de vos rêves. C'est comme l'espace : il n'y a rien (ou si peu) dans l'espace); et c'est pour cette raison, d'ailleurs, qu'on appelle ça l'Espace...

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait d'accord avec Finaigrette. On va y veiller. Y compris pour trouver l'antimatière, ce qui ne ferait pas de mal.

    RépondreSupprimer

A vous de jouer !