14 juin 2007

En avant vers la modernité !











Mais pourquoi François Hollande fait-il cette tête ?
Mais pourquoi le PS nous a-t-il gratifié pendant la campagne de ce silence assourdissant ?
Une idée folle a traversé mon esprit ramolli par les chaleurs de cette fin de printemps :
ET S'ILS SOUHAITAIENT PERDRE ?
Les raisons qu'on m'a soufflées dans l'oreille droite (celle qui entend moins bien) ne manqueraient pas :
— Il y a des réformes à faire, pas populaires en ce pays, qu'il vaut mieux laisser à la droite…
— Si qu'on perd, ç'aura été la faute à Ségolène (long barrissement de barons)…

Merdalors : la gauche totalise quand même dans les 37 % des votants au premier tour.
La droite (hors extrêmes) 52 %, ce qui devrait lui permettre d'espérer entre 70 et 77 % de députés (Cherchez l'erreur) !

En dehors de tout parti pris, on peut tout de même s'interroger sur la représentativité d'un parlement qui…
(Les droitiers :) — Voui mais faut une vraie majorité qu'elle peut agir !
(Les gauchers :) — Sans débat, on avance comment ? La rue ?
J'avais dit : sans parti pris.

Mes fidèles abonnés à La Mie, amis eux-mêmes, et non point Veaux, pourront utilement jeter un œil sur une astucieuse proposition d'un système de vote qui donnerait une répartition équitable et économique des forces :

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=25369

Et pour contribuer encore et toujours à l'irrépressible avancée de la pensée, voici les expressions qui ces temps-ci ont retenu mon attention :

Modernité
Ils n'ont que ce mot à la bouche.
Un des avantages de n'être déjà plus un perdreau de l'année, comme me voilà, consiste à pouvoir m'esclaffer doucement. La modernité a-t-elle jamais protégé de la sottise ou de l'erreur ? Pis encore : la modernité, à moins d'en être l'initiateur, consiste précisément à se glisser dans les pas de l'air du temps (métaphore hardie), c'est-à-dire à ne rien tenter qui ne soit déjà là. Modernité égale conformisme. Exemple : "La gauche moderne". Celle qui est réaliste et prend en compte la Loi du Marché avec un tel zèle qu'on se demande ce qui la différencie de la droite. Disant cela, je ne suis pas moderne, car ces catégories, bien sûr, sont dépassées…

Tous les autres pays le font déjà…
Dans le même ordre d'idées.
Cette expression est plus usitée chez les dextriens. Pisque tous les autres ils le font, alors donc c'est bien. CQFD.
Exemple (les médias d'aujourd'hui en sont friands) : C'est un bon film, car il a fait un million d'entrées.

Promesses
Notre excellent président-qui-tient-ses-promesses m'a déjà cependant légèrement désarçonné :
— Je supprimerai les parachutes dorés ; heu oui mais heu non…
— La dette nationale c'est important ; heu oui mais bon on va attendre…
Dieu merci, il nous reste le forfait sécu et l'augmentation tant attendue de la TVA.

Translation
Force est de constater que cette fois encore, le poisseux vilain chômage continue d'étendre ses doigts velus, en dépit de l'enthousiasmante nouvelle ère qui s'annonce. Rien de nouveau dans la pub, où les traducteurs de slogans pointent maintenant aux Assedic.

Relevé dans des spots télé récents :
FORD : "Feel the difference" (et non la laine)
LEXUS : "The pursuit of perfection" (Plus chic que La Poursuite de la Perfection, qu'on n'aurait pas compris)
PHILIPS : "Sense and simplicity" (sans ses seins, plis cités)
CISCO : "Welcome to the human network" (and my ass, is it chicken ?)

Ne vous cassez pas les urnes : l'été arrive.
Ne nous démobilisons pas.


Votre dévoué
Ami dévot.

1 commentaire:

  1. c'est gentil pour la gauche et surtout pour le ps
    patrick

    RépondreSupprimer

A vous de jouer !